Appelée à l’origine liFe liVe in the bar (1992-2002), Julien Bassouls crée cette association afin d’organiser des concerts dans les bars de Paris et sa banlieue, et faire ainsi face à la pénurie de petites salles qui pénalisait alors les artistes en voie de professionnalisation. Contrairement à la tendance de l’époque qui cantonnait ces lieux aux concerts de reprises, cette approche innovante privilégie la création et suscite rapidement l’intérêt du public et des artistes.

À la demande de ces derniers, les fondateurs de l’association alors bénévoles, mettent en place un circuit de petites salles où les artistes rencontrent leur premier public, où les médias, les producteurs de scène et de disques viennent dénicher les nouveaux talents.

 

LiFe liVe a soutenu, repéré ou programmé très tôt nombre d’entre eux dont Les Têtes Raides, Sergent Garcia, Yan et les abeilles, Gnawa Diffusion, Marcel Kanche, Miossec, Les Ogres de Barback ou Pauline Croze… Elle a produit entre autres, les débuts de Louise Attaque, Sanseverino, Java, La Tordue et La Grande Sophie - Révélation Scène aux Victoires de la Musique 2005.

 

Parmi l’organisation de nombreux festivals et évènements culturels :

“Les Indés en Cavale“ à la Maison de la Musique de Nanterre, “Le Son de Paris“ au Palace, “Le Café Éphémère“ au Forum des Halles, “Rock et roulez sur l’herbe“ et “Faites de la musique“ au Parc de La Villette, “Les 12 jeudis“ au Glaz’Art, “Debout là-dedans !“ à L’Européen, “Les filles se démerdent“ au Divan du Monde...

ainsi que la programmation de salles parisiennes : La Guinguette Pirate, L’Opus Café, La Chapelle des Lombards, La Flèche d’Or, L’Archipel, Le Wait & See, La Liberté…

et parallèlement au développement d’un réseau de petits lieux sur toute la France qui permettra aux artistes de se professionnaliser au travers des tournées.

 

Outre son implication dans la professionnalisation des artistes, liFe liVe s’est investie depuis 1992 aux côtés de la Compagnie Tamèrantong! : management et aides techniques à leur projet "théâtre-enfants" en partenariat avec les enseignants et les travailleurs sociaux de Belleville et Mantes-la-Jolie.

De 2004 à 2010, liFe liVe organise et produit les concerts de “sous-tiens !” de l’Association "Les Cocottes en papier" qui lutte contre l’enfance déshéritée au Mali en finançant deux maisons de réadaptation pour les enfants des rues de Bamako (La Rue Kétanou / Les Hurlements d’Léo en 2004- Cheik Tidiane Seck en 2010).

 

Les principaux partenaires financiers de l’action de liFe liVe ont été : la Mairie de Paris, Arcadi, le Cnv, l’Adami, le Fcm et la Sppf, la Sacem.